Accueil > Sciences en bulles : planète nature

Sciences en bulles : planète nature

Sciences en bulles : planète nature
Pour la cinquième fois consécutive, un livre spécialement édité pour la Fête de la science est diffusé gratuitement dans de nombreuses librairies participantes pour tout achat d’un livre de science, mais aussi distribué dans de nombreux points relais.

10 sujets de recherches présentés sous forme de BD

Fort de son succès en 2019, Science en bulles revient pour une deuxième édition autour du thème : Planète nature. Pas moins de 10 sujets de recherches universitaires, menées par des doctorants au cours de leurs thèses, sont présentés et expliqués. À nouveau, la démarche scientifique et la diversité des disciplines scientifiques sont illustrées au travers d’un art accessible, distrayant et engagé : la bande dessinée. Les sciences rejoignent ainsi le cœur de célébration de cette année 2020 : l’année de la BD.

 

L’édition 2020 en un clin d’oeil

Mieux comprendre ce qui nous entoure, c’est ouvrir la voie vers une meilleure cohabitation avec notre planète. Comment le pollen peut-il nous aider à reconstituer l’histoire des écosystèmes et l’impact de l’Homme ? Comment l’ours peut-il nous aider à aller sur Mars ? Comment les animaux dans le discours littéraire d’antan peut nourrir les réflexions d’aujourd’hui ? Comment les bactéries du microbiote peuvent-elles nous aider face aux infections virales ? Issus de la recherche fondamentale, des sujets de recherche ont été sélectionnés pour l’influence qu’ils pourront avoir sur notre représentation du monde. Avec ces 10 BD, pénétrez dans le secret des travaux menés par de jeunes chercheurs, à l’interface entre l’Homme et la Nature, de façon à la fois ludique et passionnante.

Dans le cadre de l’année de la BD « BD 2020 » et en partenariat avec le groupe Sciences pour tous du Syndicat national de l’édition (SNE), le Ministère de la Culture, la Conférence des présidents d’université (CPU) et le réseau Art+Université+Culture, ce livre permet la compréhension et l’appropriation de sujets scientifiques grâce au duo de bédéistes, Peb et Fox, qui ont scénarisé et mis en images les différents thèmes de recherche de dix doctorants.

Cette année, profitez d'une version numérique augmentée du livre mise en ligne sur le site de la Fête de la science le 2 octobre 2020.

 

Dix doctorants pour dix sujets issus de recherche fondamentale

Ces sciences en bulles offrent une aventure inédite de vulgarisation scientifique pour (re)découvrir la recherche et se familiariser avec des sujets aussi divers que la biodiversité, le discours littéraire, ou encore l’exploration du magnésium comme carburant. Découvrez ci-dessous la liste exhaustive de ces dix sujets passionnants :

 

Mercure : Sur les traces des volcans, par Océane Barraud (Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (LESIA), Observatoire de Paris, université Paris sciences et lettres (PSL)) ou la nature des épisodes volcaniques à la surface de Mercure.

 

 

 

 

Des bactéries contre la grippe, par Pierre Bessière (Unité mixte de recherche Interactions hôtes-agents pathogènes, INRA-École nationale vétérinaire de Toulouse) ou l’émergence de virus influenza aviaires hautement pathogènes : l’interface hôte, virus et microbiote

 

 

 

 

Allez sur mars ? Jamais sans mon ours ! par Blandine Chazarin (Laboratoire de spectrométrie de masse bio-organique (LSMBO), Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC), université de Strasbourg, CNRS, CNES) ou développements en protéomique pour mieux comprendre la physiologie de l’ours brun hibernant et ouvrir la voie vers de nouvelles thérapies contre l’atrophie musculaire humaine

 

 


 

La poularde et le philosophe, par Camille Delattre (Littératures, imaginaire, sociétés (LIS), université de Lorraine) ou les animaux dans le discours littéraire français au temps de la controverse des animaux-machines (1637-1764)

 

 

 

 

À l’attaque de la chlordécone, par Oriane Della-Negra (UMR génomique métabolique 8030, Génoscope, Institut François-Jacob, CEA, CNRS, université d’Évry-Val-d’Essonne, université Paris-Saclay) ou l’étude des voies de dégradation d’un insecticide persistant : la chlordécone

 

 

 

 

Les pollens : témoins du temps qui passe, par Émilie Gouriveau (Laboratoire chrono-environnement, CNRS, université de Bourgogne-Franche-Comté) ou la résilience des écosystèmes : une approche multiproxy de l’impact environnemental des activités passées et récentes dans les Vosges du Nord (mines, verreries, activités militaires et agropastorales)

 

 

 

 

Le magnésium, une source d’énergie verte ? par Driss Laraqui (Laboratoire de gestion des risques et environnement (LGRE), université de Haute-Alsace) ou l’étude de la production d‘énergie propre par combustion de poudre de magnésium

 

 

 

 

Passe d’abord ton bac… à compost ! par Valérie Marchal-Gaillard (Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique (CREAD), université de Bretagne occidentale, ADEME) ou conceptions initiales d’enfants de cinq ans sur la décomposition de la matière organique : influence des pratiques de compostage domestique sur la compréhension des mécanismes scientifiques en jeu.

 

 

 

Mémoriser pour manger, le défi du gorille, par Benjamin Robira (Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE), CNRS, université de Montpellier) ou mémoire et déplacement : mécanismes cognitifs sous-tendant la recherche alimentaire chez le gorille de l’Ouest (Gorilla gorilla).

 

 

 

 

Les poissons à l’épreuve du bruit, par Émilie Rojas (Équipe de neuro-éthologie sensorielle (ENES), université Jean-Monnet-Saint-Étienne) ou la pollution sonore et invasions biologiques : réponses multi-échelles des communautés aquatiques aux stress multiples

 

 

 

 

 

Ce livre est destiné à tous les publics, en particulier les familles et les jeunes, et diffusé auprès de :

  • 350 libraires partenaires du groupe Sciences pour tous ;
  • 650 grands événements de la Fête de la science ;
  • 16 000 médiathèques, bibliothèques et points de lecture, qui recevront ce livre grâce au soutien du ministère de la Culture ;
  • 11 000 centres de documentation et d’information de collèges et lycées ;
  • 100 bibliothèques universitaires.