Conférence
5 oct.

L'émotion de la découverte en mathématiques

Une série de conférences sur la découverte en mathématiques à destination des étudiants et du grand public.

L'invention par Descartes de la formule pour les polyèdres

Thématique(s)

  • Sciences exactes

Avec

PROGRAMME

Les conférences ont lieu à l'Institut de Mathématiques de Toulouse à l’Amphi Schwartz (Bât. 1R3).

Le pass sanitaire est obligatoire pour assister aux conférences grand public. 

 

Séances grand public

  • 13h15-14h (Amphi Schwartz) - Séance spéciale des Cafés de l'IMT : Nicolas Savy et Philippe Saint Pierre, Quelles données pour quelle recherche en santé ?
  • 20h-20h45 (Amphi Schwartz) - Francis Filbet, Peut-on apprivoiser le hasard ?
  • 21h-21h45 (Amphi Schwartz)Sébastien Déjean, «This statistical analysis is so beautiful »

 

Séance pour les étudiants

 

Livret des résumés

Sébastien Déjean, « This statistical analysis is so beautiful »

« This statistical analysis is so beautiful ». C'est la phrase que prononce, les larmes aux yeux, le capitaine Holt dans l'épisode 15 de la saison 1 de la série Brooklin Nine-Nine alors qu'il est au cinéma en train de regarder son film préféré, Money Ball (Le stratège, en Français), film qui relate l'histoire vraie du directeur général d'une équipe de base-ball qui utilise l'analyse statistique dans le but de fonder un groupe compétitif malgré un budget très restreint.

Francis Filbet, Peut-on apprivoiser le hasard ?

L'objet de cet exposé est d'illustrer d'une part les interactions entre les mathématiques et d’autres disciplines scientifiques mais aussi de découvrir comment les mathématiques sont un moyen d’essayer d’apprivoiser le hasard. Cela nous donnera l'occasion d'aborder la théorie du chaos, popularisée par l'effet papillon, imaginé par le météorologue américain E. Lorenz en 1972. Nous verrons alors comment les mathématiciens ont apporté des réponses à ces problèmes en tentant de comprendre ce qui est pourtant imprévisible.

Stéphane Lamy, Allers-retours entre algèbre et géométrie

Les problèmes auxquels s'intéressent les mathématiciens professionnels peuvent être vus comme terriblement pointus et spécifiques, mais les stratégies de résolution suivent néanmoins de grandes lignes qui sont reproductibles de problème en problème. J'illustrerai cela en abordant une question sur le groupe des automorphismes polynomiaux, sujet (pointu et spécifique !) auquel je m'intéresse depuis ma thèse il y a plus de deux décennies. Plus largement cela sera l'occasion de parler du métier de chercheur en mathématique, et des allers-retours féconds entre l'algèbre et la géométrie.

 

Informations pratiques

Lieu

Institut de Mathématiques de Toulouse

Date(s)

5 oct.
13:15 > 14:00 et 20:00 > 21:45
Réservation conseillée

Contact et réservation

diffusion@math.univ-toulouse.fr

Séances scolaires

5 oct.
18:00 > 20:00

Contact et réservation

diffusion@math.univ-toulouse.fr

Publics concernés

11 - 15 ans, 18 - 25 ans, 25 ans et +

Capacité

100 personnes max.

Accessibilité

Mobilité réduite